Lettre d'une inconnue

d’après Stefan Zweig
avec Françoise Lhopiteau
mise en scène Yann Bonny
musique Nathalie Bailloeuil (violoncelle)

lettre_01_vignLE SUJET
Une femme, au seuil de sa mort remonte le cours de sa vie. Elle nous raconte l’histoire déchirante de sa passion pour un écrivain qui ne l’a jamais reconnue.
Cette « confidence crépusculaire » manifeste combien la parole libère.
Note d’intention du metteur en scène : «  … si elle arrive entre tes mains, tu sauras que c’est une morte qui te raconte sa vie… » C’est de ce postulat que nous partons explorer la mémoire de cette inconnue. Comme une voix lointaine, celle d’une revenante, elle se confie et remonte le cours de son existence passée à attendre d’être reconnue par l’homme qu’elle aime… C’est à sa propre recherche qu’elle s’aventure tout au long du récit. Elle va sonder et interroger sa mémoire pour comprendre les raisons de cette vie et ce qui l’a poussée à choisir le malheur… Ainsi, loin de figer ce personnage dans une image d’héroïne, nous préférons la placer dans une quête, dans une recherche d’elle-même, au rythme du violoncelle, où elle avoue tout, fouille tous les recoins, sans pudeur, pour au bout du chemin n’être (naître) qu’en face d’elle-même.

LA TOURNÉE (Dates antérieures)
Mai 2001
Néron (Eure et Loir) La Ferme au Colombier
Septembre 2001
Chartres (Eure et Loir) Théâtre Portail Sud
Décembre 2001
Chartres (Eure et Loir) Salle Doussinau
Juin 2002
Paris 9ème Bistro Blanc
Février 2003
Villampuy (Eure et Loir) Les Ecuries de La Rainville
Mars 2003
Flacey (Eure et Loir) Domaine de Moresville
Avril 2003
Chartres (Eure et Loir) Chapelle St Julien
Novembre 2003
Arnouville (Eure et Loir) Ferme de la Basse Cour
Janvier 2004
Chateaudun (Eure et Loir) Théâtre municipal
Mars et avril 2004
Paris 14ème Guichet Montparnasse (2 mois)
Juillet, août, septembre 2004
Paris 6ème Le Lucernaire ( 3 mois dont la 100 ème)

Mars 2005
Nogent le Roi (Eure et Loir) Le château
Août 2005
Chartres (Eure et Loir) Cour de l’Hôtel Montescot
Octobre 2007
Chartres (Eure et Loir) Chambre d’agriculture
Octobre 2007
Gallardon (Eure et Loir) salle polyvalente
Février 2011
  BERCHÈRES/VESGRE (Eure et Loir)
Octobre 2015
  Vacheresses les Basses et Dreux  (Eure et Loir)

FICHE TECHNIQUE
Personnel :
1 comédienne - 1 régisseur Durée : 1 h 20. Espace scénique minimum : 4,60 m de largeur - 3 m de profondeur -  Nous souhaitons un sol et un fond de scène noirs. Si ce n’est pas le cas, nous prévenir. Décor : 1 malle – 1 fauteuil – des livres – 1 stèle. Lumière : 1 jeu d’orgues 6 circuits - 8 projecteurs 500 W PC 4 PAR 56. Sonorisation : 1 sono complète avec ampli, baffles. Notre sono est sur mini disque et nous pouvons apporter notre lecteur. Accès à la salle : 5 heures avant la représentation. Promo : Nous fournissons les affiches.

PRESSE

Comme elle se livre et s’abandonne sur le papier, la gracieuse inconnue nous envoûte dans son intime confidence. Nous sommes saisis par la beauté de ce drame, par sa force, par l’attente éternelle de la reconnaissance. Nous sommes émus par le destin de cette femme, par l’écriture magnifique de Zweig et surtout par l’interprétation de cette comédienne, seule en scène.

Pariscope – Lise de Rocquigny

Françoise Lhopiteau, sobrement, sans emphase, sans cris, comme si elle parlait en silence, tient en haleine l’attention et les cœurs d’un public palpitant…
Courez voir ce digne et beau spectacle – mot inapproprié, en l’occurrence, car il n’est pas du tout « spectaculaire ». Courez-y en pensant à l’amour massacré. En pensant aux femmes de Beslan qui n’ont jamais lu Zweig. Mais qui savent bien, désormais, qu’elle que soit la compassion dont on les entoure, qu’il n’y a « rien de plus épouvantable que d’être seule parmi les hommes »

La Croix – chronique de Bruno Frappat

canakkale canakkale canakkale truva search